samedi 23 avril 2016

Une nuisible bien utile pour les jouets rustiques !

Une nuisible bien utile pour les jouets rustiques !

          Malgré ses grandes feuilles en forme de cœur, elle a acquis une bien détestable réputation, depuis qu’elle a été exportée de son pays natal, à partir de 1825, vers l’Europe et les États-Unis. Considérée chez elle comme plante ornementale et comestible en de très nombreuses préparations, médicinale aussi, elle se comporte ailleurs comme un prédateur dangereusement invasif !

Massif de renouées.

Un remède miracle !  

Une délicieuse préparation !
C’est la Renouée du Japon (nommée « Itadori » chez elle).

          Arrivée en France en 1939, elle colonise rapidement le territoire, par les talus, les remblais, les bords de rivières, etc. Toute la côte de la Manche, jusqu’à Paris, l’Alsace, l’ouest et le centre des Pyrénées sont déjà envahis. Il est Plus que fortement recommandé de l’éradiquer, mais la tâche est vraiment très difficile, car un mètre cube de terre peut contenir plusieurs centaines de mètres de rhizomes. Et quant on sait que le moindre centimètre de racine peut faire renaître la plante...
Une fois séchée sur pied, ses tiges creuses constituent des tubes pouvant dépasser 3 cm de diamètre. Certes, fragile, mais très facile à travailler per les « petites mains », elle s’avère être sans pareille pour les jouets sonores, car tout le tube vibre allègrement!
Une bénédiction pour les mirlitons, anches et crécelles !
Une crécelle et une anche en renouée.
Ne dit-on pas « à quelque chose malheur est bon » ?


mercredi 20 avril 2016

Maison des Jeux * TERRE DE JEUX * Clermont Ferrand


Maison des Jeux * TERRE DE JEUX * Clermont Ferrand

C'est ICI


Il faudrait parfois des semaines et des cahiers entiers pour exprimer tout ce que l'on a sur le coeur...
Comme l'a écrit un pèlerin sur le Livre d'Or de la Maison du Jouet de Pujols:"Point n'est besoin de faire de grands chemins pour cheminer".
J'ai l'impression qu'entre les quatre murs de cette salle, nous avons beaucoup cheminé ensemble.

Voyez un peu:
... pour se construire et pour grandir. 



Et celles-ci, légendées par Benoît:




Merci de tout coeur de m'avoir offert cela!



vendredi 25 mars 2016

5e Atelier Bénévoles à la MJR de Pujols

Par les temps qui courent..., peut-on imaginer quelque chose de plus beau que tous ces sourires, nés de la joie d'une simple activité créative, ludique, conviviale et respectueuse de la Nature et de tous?

Photos de Romain B., de la Bibli.
Voyez-les in situ.


lundi 7 mars 2016

Lézignan Corbières ¤ Avec LUDULE, FESTIVAL DU JEU

Une poussée printanière d'enthousiasme ludique capable de réjouir toute une ville.

Oui, le jeu, c'est de la culture, c'en est même le cœur, 
à tous les sens.

Quand une équipe de ludothécaires dynamiques, festifs et compétents se mêle de "faire jeu de tout bois", l'effet positivant rayonne sur toute la ville!

 Qu'y a-t-il dans une petite noix? 
Un grand sourire!


L'art de greffer sur l'arbre de l'humour la réflexion la plus sérieuse!

Fascinantes constructions éphémères.




dimanche 21 février 2016

Les Jouets Rustiques en Béarn

Quel plus bel hommage rendu aux Jouets Rustiques: la Une du Magazine (N° 68)  des Communautés de Salies-de-Béarn!
Mieux encore: en fond pour toute la page, et en signe d'accueil et d'intégration, comme une évidence qui sera reconnue par tous!


Et c'est vrai que les Jouets Rustiques se entent vraiment très bien dans le Béarn!




vendredi 5 février 2016

Le Bâton de Pluie


Avec un nom pareil, Bâton de Pluie, vous vous en êtes bien sûr doutés : nous avons affaire à la magie et au chamanisme.
En effet, tout y est “logique”, dans cette perspective-là.

          Le Quisco, c’est à dire le cactus Echinopsis chiloensis, ou Cactus Oursin, —désigné par erreur comme originaire de l’île de Chiloé— est bien pourtant natif du Chili, mais du désert d’Atacama.
Et, malgré les incertitudes historiques, c’est bien là qu’il faut chercher l’origine principale du Bâton de Pluie.
Les cactus ont cette extraordinaire propriété de se gorger d’eau sur des terres et sous des climats où il n’y en a pas!
          De là à penser qu’ils la “fabriquent” eux-mêmes, il n’y a qu’un pas, que la pensée magique n’hésite pas à franchir...
Or, comme toute chose en ce bas monde, le quisco arrive un jour à sa fin, et son eau repart là d’où elle était venue, ne laissant qu’une structure ligneuse desséchée et sonore, plus ou moins creuse.
Qu’à cela ne tienne: on va la rappeler, cette eau, et par la même occasion, la faire retomber sur le désert. Il suffira pour cela de faire signe à l’esprit de la plante —ou à son dieu—.
Comment? Mais, voyons, c’est logique: l’eau est repartie par les épines, sortes d’antennes émettrices tournées vers le ciel, non? Eh bien, il suffira de mettre ces épines dans l’autre sens, autrement dit, de les couper et de les replanter dans le corps sec de la plante. Et puis, pour attirer l’attention du dieu de la pluie, lui parler son langage, en remplissant le tube avec du sable ou du petit gravier —ça ne manque pas dans le désert d’Atacama!— pour créer la douce musique des gouttes bénies qui tombent...

        Ah, je vous vois sceptiques, chers lecteurs rationalistes! Pensez simplement que la plupart des peuples vivant aujourd’hui sur la Terre évoluent encore pleinement dans la pensée magique.
Et les autres direz-vous? Que vous inspirent ces nouvelles pratiques de méditation à la mode?

Bâton de pluie rustique

L'outil pour le décorer




mardi 2 février 2016

Les outils de l’autonomie

Les outils de l’autonomie

          Avec le film de Charlot (1936), nous avons pris conscience de notre perte d’autonomie, dans ces fameux « Temps Modernes » !
          De notre aliénation, de notre totale perte d’identité et même d’humanité...

          Certes, aujourd’hui, nous sommes passés des rouages et de la chaîne de production aux logiciels de l’informatique, mais les choses ont-elles vraiment changé ?
          Elles sont simplement devenues plus abstraites et plus sournoises.
          Plus dangereuses encore ?
          Non, nous n’allons pas retourner à « l’âge des cavernes », illusoire aberration !
          Changer le Monde ? Peut-être, mais chacun sait que pour changer le Monde, il faut d’abord se changer soi-même. Modestement, à sa propre échelle, et en profondeur : c’est beaucoup plus efficace.
         Pour reconquérir son être.
        Ouvrir des courants d’autonomie, dans des espaces créatifs, est beaucoup plus subversif !
          Devenir maître absolu de l’ensemble d’un processus, justement dans le jeu où l’innocent ( ?) « faire semblant » prépare pour toujours le « faire pour de vrai ».
          Faire son jouet de A à Z. Et JOUER !
Concevoir son projet dans son rêve, par le dessin, la visualisation dans l’espace, la description verbale, etc.
Rechercher les matériaux nécessaires, en adapter certains, en intégrer d’autres.
FABRIQUER SES OUTILS !
Outils non brevetés que ne possèdent même pas les Chinois...

L’ ordinateur nous dicte ses pensées et dirige nos conduites, nous aliène par ses algorithmes. On s’en plaint, à juste tire, mais ce n’est qu’un outil mis au service de quelque chose.
L’outil conditionne la réalisation du projet. Il est à son service. Il le facilite. Mieux, il le précède, il le conçoit et le suscite.
Dans la conquête de l’autonomie, la conception, la réalisation et la maîtrise de nos propres outils est l’étape essentielle, le levier fondateur de notre propre changement.


N.B. Attention! Fiche politiquement incorrecte. A manier avec précaution, surtout auprès des enfants.